Aperçu du marché : Augmentation des prix de l’électricité au Canada généralement plus forte que le taux d’inflation mais les tendances varient selon la province

Date de diffusion : 2017-05-17

Au cours des dix dernières années, la composante électricité de l’indice des prix à la consommation (IPC) au Canada a progressé plus rapidement que l’indice dans son ensemble. C’est ainsi qu’en moyenne, les prix de l’électricité ont augmenté davantage que le taux d’inflation. Cependant, la tendance inverse a été enregistrée au Québec pendant toutes ces années alors qu’en Alberta, l’augmentation des coûts de l’électricité a d’abord été supérieure à celle du taux d’inflation, mais la régression subséquente de ces coûts a fait en sorte qu’en 2016, ils étaient bien inférieurs à ce qu’ils étaient en 2007.

Après indexation de la composante électricité de l’IPC de janvier 2007, la présente analyse montre l’évolution des tarifs au fil du temps. En termes absolus, ils varient grandement selon la province. Des facteurs comme le mélange de types de production dans les différentes provinces, l’infrastructure et les coûts de distribution, les politiques et programmes du gouvernement provincial ainsi que les taxes à payer sont autant de facteurs qui influent sur la facture d’électricité à acquitter par le consommateur.

Source et description

Source : Statistique Canada

Description : Le graphique linéaire ci-dessus permet de comparer la composante électricité de l’IPC, entre janvier 2007 et mars 2017, du Canada dans son ensemble, du Québec, de l’Ontario, de l’Alberta ainsi que des autres provinces et territoires regroupés. Dans ce dernier cas, le Nunavut, territoire pour lequel aucune donnée à ce chapitre n’était disponible, est exclus. Le graphique montre par ailleurs la progression de l’IPC pendant la même période. Toutes les lignes sont indexées de manière que les données pour janvier 2007 soient égales à 100. On peut ainsi constater que l’IPC global a augmenté progressivement pendant la période pour atteindre 119 en mars 2017. À l’intérieur de ce même intervalle, la composante électricité au Canada a atteint 132 et celle au Québec 113. En Ontario, après un niveau plancher de 95 en mai 2008, elle a rapidement augmenté jusqu’à 167 en mai 2016 pour ensuite s’établir à 154 en mars 2017. En Alberta, les augmentations et diminutions se sont succédées, faisant varier la composante électricité de 122 en janvier 2009 à 81 en octobre de la même année, puis à un sommet de 162 en janvier 2012 avant de se situer entre 70 et 90 au cours des deux dernières années de la période. Les pointes et les creux dans cette province sont mensuels tandis qu’ailleurs l’évolution est moins saccadée. Dans les autres provinces et territoires, cette évolution suivait de près celle à l’échelle nationale et la composante électricité atteignait ainsi 137 en mars 2017.

Déréglementé, le marché albertain de l’électricité a été celui qui a connu les variations les plus marquées depuis dix ans. En Alberta, comme les prix de gros, la composante électricité de l’IPC a grimpé en flèche du milieu de 2010 au début de 2012, compte tenu d’une demande plus forte et d’une croissance limitée de l’offre. Pendant les cinq années qui ont suivi, avec l’élargissement de l’offre et le recul des prix du gaz naturel, les prix de gros ont diminué et la composante électricité de l’IPC dans cette province a chuté.

C’est en Ontario que la composante électricité de l’IPC a le plus augmenté, soit de 66 % de janvier 2007 à décembre 2016. En général, les prix de gros ont fléchi, mais la tendance inverse a été enregistrée pour les autres coûts, bien visible dans le contexte du rajustement global [anglais suelement] visant à couvrir les coûts d’une production appropriée et ceux associés aux programmes de conservation dans la province. Le rajustement moyen sur les factures des consommateurs a augmenté de plus de 140 % de 2011 à 2016. Depuis janvier 2017, la composante électricité de l’IPC a commencé à diminuer alors que l’Ontario a adopté une loi visant à réduire la portion provinciale de la taxe de vente harmonisée sur les factures d’électricité.

Date de modification :