Aperçu du marché : Après l’Alberta la Colombie-Britannique est maintenant le deuxième exportateur de propane

Contactez nous

Fil RSS – Information sur l’énergie

Commentaires, questions ou suggestions portant sur les aperçus du marché peuvent être envoyés à l’adresse apercus@cer-rec.gc.ca.

Date de diffusion : 2020-05-20

Le propane exporté du Canada ne provient plus des mêmes sources et la Colombie-Britannique prend de plus en plus de place à ce chapitre. En janvier 2020, 64 872 barils par jour (« b/j ») de propane ont été exportés hors de la Colombie-Britannique tandis que 83 354 b/j l’étaient hors de l’Alberta.

Les exportations alors effectuées depuis les points frontaliers de la Colombie-Britannique l’ont surtout été par navire (35 293 b/j) ou par train (27 232 b/j)Note de bas de page 1. Après l’Alberta la Colombie-Britannique est maintenant la deuxième province exportatrice de propane au pays. Derrière cette croissance se trouvent deux terminaux maritimes, l’un en Colombie-Britannique et l’autre aux États-Unis. La production de gaz naturel dans l’Ouest canadien a augmenté au cours des dernières années, entraînant un accroissement de la production de propane.

Le terminal d’exportation de propane Ridley Island d’AltaGas, d’une capacité de de 40 000 b/j et situé près de Prince Rupert, en Colombie-Britannique, est le premier du genre sur la côte Ouest du Canada. Il est entré en service en 2019 avec une première cargaison le 23 mai à destination du Japon à bord du navire Sumire Gas [en anglais]Note de bas de page 2. Du propane canadien est aussi envoyé par train aux États-Unis pour exportation vers l’Asie à partir du terminal maritime de Petrogas, d’une capacité de 30 000 b/j et situé à Ferndale, dans l’État de WashingtonNote de bas de page 3. De telles exportations ont débuté en 2014 et se sont poursuivies avec régularité depuis.

Figure 1. Exportations de propane du Canada selon le mode de transport entre 2013 et 2020

Source et description

Source : Régie

Description : Le graphique linéaire montre les exportations de propane du Canada pour chaque mode de transport : train, navire, pipeline et camion. Le train arrive au premier rang et ces exportations sont très saisonnières. Elles ont atteint en moyenne 199 664 b/j en janvier 2019 et 110 762 b/j en juillet de la même année. Viennent ensuite les exportations par navire, avec 35 292 b/j en janvier 2020. Celles par camion et par pipeline ont totalisé, respectivement, 11 953 b/j et 12 762 b/j en novembre 2019.

Le train est le mode de transport privilégié pour le propane qui quitte le Canada. Il occupe une place plus grande à l’automne et à l’hiver, selon les besoins, pour répondre à la demande du secteur agricole et en chauffage à l’extérieur de la région productrice de l’Ouest canadien. Les exportations par camion, surtout de l’Ontario, sont elles aussi très saisonnières. Elles augmentent à l’automne et à l’hiver pour aider à répondre à la demande de pointe dans des États comme ceux de New York ou du Michigan. Celles par pipeline ont presque toutes l’Ontario comme point d’origine. Le réseau de livraison de l’Est et les pipelines Genesis transportent du propane depuis le carrefour pétrochimique de fractionnement de Sarnia, en Ontario, jusqu’au Michigan.

Date de modification :