Nouveau rapport de la Régie sur les réseaux de canalisations de pétrole et de gaz au Canada

Communiqué
Pour publication immédiate

Le 9 juin 2021 – Régie de l’énergie du Canada

La Régie de l’énergie du Canada a publié aujourd’hui un rapport qui explore la dynamique économique et commerciale du réseau pipelinier de plus de 73 000 kilomètres qu’elle réglemente. Le rapport, intitulé Réseau pipelinier du Canada en 2021 – Conjoncture économique de l’infrastructure réglementée par la Régie, présente les données et tendances sur les mouvements de l’énergie entre le Canada, les États-Unis et l’étranger pour la période 2015-2020.

La production de pétrole et de gaz du Canada – l’une des plus élevées au monde – alimente autant les Canadiens que les marchés étrangers, et la quasi-totalité des exportations est destinée aux États-Unis. Quatre pipelines d’exportation de pétrole brut réglementés par la Régie comptent pour 96 % de la capacité totale de transport à partir de l’Ouest du Canada : le réseau principal d’Enbridge, le pipeline Keystone, le pipeline Trans Mountain et le pipeline Express.

Les pipelines transportent pratiquement toute la production de pétrole et de gaz du Canada et en 2020, 88 % des exportations de pétrole brut et 99 % des exportations de gaz naturel sont passées par des pipelines réglementés par la Régie. Bien qu’aucun nouvel oléoduc n’ait été mis en service au Canada entre 2015 et 2020, le taux d’utilisation des oléoducs existants demeure très élevé et leur capacité a continué d’augmenter grâce à une série d’opérations d’optimisation. Au cours de la même période, des gazoducs de l’Ouest canadien ont fait l’objet de travaux visant à réduire les engorgements dans certaines régions. Ces agrandissements ont permis au Canada d’accroître sa production de pétrole brut et ses exportations vers les États-Unis, et de maintenir sa production de gaz naturel.

En plus d’expliquer comment les pipelines relient les marchés nord-américains et de décrire les types de produits qui sont expédiés, le rapport offre un aperçu de l’intégrité financière des sociétés de pipelines d’hydrocarbures et des analyses sur la réglementation économique des pipelines par la Régie.

La Régie produit une analyse neutre et factuelle pour éclairer le dialogue sur l’énergie au Canada. Ce rapport fait partie d’un éventail de publications sur l’offre, la demande et les infrastructures énergétiques, qui sont publiées périodiquement dans le cadre de la surveillance continue des marchés.

En bref

  • Le Canada est le quatrième plus grand producteur de pétrole brut au monde, et a fourni 5,9 % de la production totale en 2019.
  • En 2020, le pays a exporté 82 % de sa production totale de pétrole brut.
  • Entre 2015 et 2019, la production de pétrole brut a augmenté de 23 %, passant de 4,0 à 4,9 millions de barils par jour (« Mb/j »). La pandémie a eu d’importantes répercussions sur l’industrie et la production pétrolière du Canada, ramenant cette dernière à une moyenne de 4,5 Mb/j en 2020 et entraînant une baisse d’un million de barils dans le seul mois mai.
  •  La production de pétrole et le taux d’utilisation des pipelines sont presque revenus à leurs niveaux d’avant la pandémie.
  • Le Canada est le sixième plus grand producteur de gaz naturel au monde, et a fourni 4,3 % de la production totale en 2019.
  • En 2020, le pays exportait 43 % de sa production totale de gaz naturel.
  • La production moyenne de gaz naturel au Canada s’est établie à 15,6 milliards de pieds cubes par jour en 2019 et 2020, une baisse de 2,9 % par rapport à 2018, mais une hausse d’environ 5 % par rapport à 2015.
  • Les exportations nettes de gaz naturel du Canada vers les États-Unis ont diminué en raison de la hausse de la production américaine, qui a incité l’Ontario et le Québec à remplacer le gaz de l’Ouest canadien par des volumes provenant des États-Unis.
  • Le Canada est un exportateur net de gaz naturel et presque toutes ses exportations sont destinées aux États-Unis.
  • La production canadienne de liquides de gaz naturel est passée de 570 000 à 720 000 barils par jour entre 2015 et 2020 en raison des volumes élevés de propane et de butane.
  • En 2019 et en 2021, les premier et deuxième terminaux d’exportation de propane du Canada sont entrés en service dans la région de Prince Rupert, en Colombie-Britannique. Ces terminaux d’exportation permettent aux producteurs de propane de l’Ouest canadien d’avoir accès aux marchés de l’Asie, de l’Amérique centrale et de l’Amérique du Sud.

Citations

« Les pipelines que nous réglementons ont transporté plus de 4 millions de barils de pétrole et 17 milliards de pieds cubes de gaz naturel par jour en 2020. Ce rapport donne un aperçu des tendances et des facteurs économiques qui ont eu une incidence sur la filière énergétique diversifiée du Canada au cours des cinq dernières années et qui ont influé sur la façon dont l’énergie est acheminée aux Canadiens et aux utilisateurs étrangers. »

Darren Christie
Économiste en chef
Régie de l’énergie du Canada

Liens connexes

La Régie de l'énergie du Canada est à l'oeuvre afin d'assurer l'acheminement de l'énergie en toute sécurité partout au pays. Elle examine les projets de mise en valeur des ressources énergétiques et communique de l'information importante sur l'énergie, tout en appliquant des normes de sécurité et environnementales comptant parmi les plus strictes au monde. Pour savoir comment la Régie travaille pour vous, visitez son site Internet ou suivez-la sur les médias sociaux.

Personnes-ressources

Karen Ryhorchuk
Agente de communications

Régie de l'énergie du Canada
Courriel : karen.ryhorchuk@rec-cer.gc.ca
Téléphone : 403-671-9756
Téléphone : 403-292-4800
Téléphone (sans frais) : 1-800-899-1265
Télécopieur : 403-292-5503
Télécopieur (sans frais) : 1-877-288-8803

Date de modification :